janv. 052018

Quels sont les liens entre les langues que nous parlons aujourd’hui ?

Minna Sundberg, une illustratrice finlandaise, nous a donné quelques réponses dans un joli petit arbre généalogique qu’elle a illustré et qui regroupe les principales langues d’origine indo-européenne ou ouralienne.

L’arbre généalogique des langues

Il s’agit ici de protolangues (indo-européennes, ouraliennes) à l’origine de groupes de langues, de branches ou de familles fondées sur les racines communes à chaque langue.

La taille des feuilles dépend du nombre de personnes qui la parle en tant que langue natale.

Il est également très intéressant d’observer des racines différentes pour des langues parlées dans des pays géographiquement et historiquement proches comme le hongrois et l’allemand d’Autriche ou encore le finnois et les autres langues scandinaves. Cet arbre met aussi en évidence les racines germaniques de l’anglais.

Nous pouvons noter que l’euskera (la langue basque) n’apparaît pas ici, parce qu’elle n’est considérée ni indo-européenne ni ouralienne.

Sundberg explique qu’il serait impossible d’inclure dans le dessin les centaines de petites langues qui se parlent dans beaucoup de régions d’Europe, mais cette illustration nous donne une idée des principales langues parlées par des populations de plus d’un million d’habitants.

Elle a tiré ses données du site Ethnologue qui enregistre une infinité de données sur l’origine et les caractéristiques des langues dans le monde. On y apprend entre autres qu’il existe 285 langues parlées en Europe et qu’une cinquantaine d’entre elles sont en voie de disparition.

Je pense qu’il serait très intéressant de faire des arbres de ce style avec les langues natives parlées en Amérique latine, en Afrique, etc.

Qu’en pensez-vous ?


Write a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protected by WP Anti Spam

You cannot copy content of Voyage au bout des mots