oct. 272016

Avez-vous entendu parler du Plan Voisin?

Il s’agit du pire cauchemar des amoureux de Paris, de l’histoire et du bon goût…

Le Corbusier n’est plus vraiment à présenter, certains architectes lui vouent un culte. Cet architecte rassemble autant qu’il divise. L’homme était mégalo et fasciné par l’ordre. Sa rigueur et sa pensée urbaine semblent marquées en profondeur par ses amitiés et idéologies fascistes et c’est quelque chose que l’on distingue assez bien dans son « joli plan »…

Vous l’aurez bien compris, je suis dans la partie divisée. Soit, je ne suis pas architecte. J’ai un beau-frère architecte qui pense que si on n’est pas du métier on n’a pas son mot à dire et je réponds « FAUX! Et ARCHIFAUX! » Seuls des professionnels égocentriques pensent que la masse idiote et inculte ne peut pas les comprendre et les critiqués… mais la masse a une Histoire, des yeux, des goûts et des perceptions qui lui permettent bien souvent de pouvoir juger de l’esthétique du travail d’un architecte sans avoir besoin de l’être.

C’est après cette petite tirade introductive sur ma vision qu’entre en scène le Plan Voisin et ce cher Le Corbusier. Un jour, Le Corbusier s’est rêvé vomissant sur Paris, c’est de là qu’est né le Plan Voisin. En son temps, on voyait en Le Corbusier un innovateur, avec du recule je dis que sa vision complètement industrialisée et fonctionnelle de son travail (bien que dans l’optique louable du « bien-être » de l’ouvrier) est à ch… merd…. hideuse…

Voyez par vous-même la magnifique vue derrière Notre-Dame

À tout ceux qu’il prendra de me vilipender pour mon avis sur le travail de Le Corbusier je répondrai que j’ai grandi en immeuble HLM de banlieue et que j’ai certainement un peu plus d’idées que ce cher Le Corbusier de ce que c’est que de vivre dans ce genre d’immeubles. Parce que ces barres HLM ont été imaginées par des architectes à l’après-guerre qui se sont directement inspirés des théories de Le Corbusier. Le modernisme nous a montré ses limites et ses dérives dans les cités HLM qui ont mal vieilli et où s’accumulent les problèmes sociaux.

Revenons-en à nos moutons. Le Plan Voisin est un plan de réaménagement de Paris qui visait à raser les quartiers historiques de la rive droite comme le Marais, Temple ou Archive… grand seigneur, il aurait quand même sauvegardé les églises anciennes, le Louvre et les Tuileries aussi. Tout cela pour y construire des cités ouvrières (des immeubles d’une douzaine d’étages) avec l’autoroute passant en plein milieu et l’aéroport en plein centre de la ville.

Voilà,voilà…

Ce magnifique projet aurait été financé par Gabriel Voisin qui était un fabricant d’avions et d’automobiles…Ça fait rêver, non? Il semblerait que le début de la seconde guerre mondiale a stoppé son super projet.

Fiou!!!

Mais il est revenu à la charge dans les années 60, après avoir fait oublier ses errances fascistes et s’être construit une grande réputation…

À ce sujet il écrira a Malraux:

« Le bon urbanisme fait de l’argent. Le mauvais urbanisme ruine les collectivités et enrichit les parasites. » On sent tout de suite pointer le caractère sympathique du monsieur…

Le fascis fada monsieur dénigrait légèrement les personnes qui ont dessiné notre magnifique Paris et tant d’autres belles cités européennes dans son « Poème de l’angle droit » (une de ses publications) où il expliquait gentiment « L’âne a tracé toutes les villes du continent. Paris aussi, malheureusement », mais heureusement notre bon monsieur était là pour extirper cette vieille cité « obtuse, fermée, étouffante » des « accoutumances séculaires » en la reconstruisant telle « une cité linéaire industrielle […], phénomène de mise en ordre implacablement nécessaire, mais dont la non-réalisation déclencherait le phénomène destructeur d’une société machiniste.[…] ».

Ouuuh la jolie vue depuis les Tuileries!!!

Bon, si vous êtes allés faire un tour dans le Marais vous savez que ce n’est qu’un mauvais rêve et qu’il n’a pas réussi ce qu’il souhaitait.

Ne pleure pas, puisque je te dis qu’il n’a pas réussi 😉

Nous pourrons dire ici un grand merci à Malraux qui a défendu la protection du patrimoine et la réhabilitation du vieux Paris.

Mais cet épisode n’est pas sans rappeler le pouvoir que certains gouvernements donnent aveuglément à des personnages égocentriques particulièrement dangereux pour le patrimoine architectural de nos pays…


Write a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protected by WP Anti Spam

You cannot copy content of Voyage au bout des mots