janv. 012020

Nous voilà de nouveau arrivés à l’exercice de chaque année : sur le chemin des vœux, des bilans, des projets, des résolutions…

Avec une petite particularité cette fois-ci, en plus de l’année 2019 qui touche à sa fin c’est aussi la décennie des années 2010 qui s’achève silencieusement.

Si on veut faire un bilan rapide de cette décennie, on peut dire qu’elle a été marquée globalement par beaucoup d’avancées, de nouveautés, elles aussi marquées par des reculs. Le gros des changements de la décennie passée s’est fait sur les réseaux sociaux.

Je me rappelle de 2008-2010 avec les débuts de Facebook et la fin de Messenger…Facebook lors de cette décennie est devenu un incontournable souvent contesté des instruments sociaux avec Instagram, twitter, WhatsApp…je préfère le mot instruments, car j’aime l’idée de m’en servir tels des instruments et ne pas sentir qu’ils me sont indispensables…

Cela a été un tournant pour notre société et à plus petite échelle pour moi…Cela m’a permis de garder contact avec mes amis et la famille partout et de me faire d’autres véritables amis, de participer à des événements dont je n’aurais pas eu vent auparavant… Ils nous ont donné une impression de monde plus petit et nous ont fait nous sentir à la fois plus proche les uns des autres… il faut cependant rester vigilant à certaines illusions.

Oui, parce qu’il y a un hic à ce tableau merveilleux, la place trop importante qu’ils ont prise dans certaines vies. Souvent, celles des plus jeunes qui n’ont connu que ces manières de se faire des relations et d’échanger avec les autres. Tous ceux qui sont nés avant les années 2000 savent que le virtuel ne peut pas remplacer une vraie relation, de vrais jeux, de vraies sorties entre potes.

–> Faites attention à vos enfants, ils sont si vulnérables et ce monde virtuel peut parfois être trop solitaire et individualiste pour eux surtout s’il l’est déjà pour nous.

Alors pour cette nouvelle décennie, je vous souhaite de sortir, de profiter de vos proches et de profiter de ce monde merveilleux et de chaque instant qu’il peut vous offrir, de profiter d’une simple sortie en forêt, à vélo, à pied, de parties de jeux de société à la maison ou dans des bars qui les ont remis au goût du jour…

je vous souhaite de vivre autant chez vous qu’hors de chez vous.

Comme je l’ai dit précédemment, nous avons une impression de monde plus petit, d’être plus proche les uns des autres et que tout est à notre portée, sans perdre de vu que le monde reste une vaste étendue peuplée de différentes personnes avec différentes cultures à découvrir et à respecter, je vous souhaite de sortir de chez vous et d’aller les découvrir d’une autre manière que de derrière vos ordinateurs.

Garder aussi en tête que ce monde est vaste et les réseaux sociaux lui ont ouvert une fenêtre gigantesque sur nos vies et cela aussi à tout un tas de parasites, de voyeurs, de malades et de psychopathes cachés derrière leur écran.

–> Restez prudent, continuez à les utiliser avec votre cerveau et préservez vos vies…

Et comme je vous l’avais déjà dit ici, n’enviez pas la vie des autres, vous ne savez pas de quoi est fait leur voyage…

Pour mon propre bilan de cette année/décennie, je peux dire qu’elle a été prodigieuse, plus incroyable que ce à quoi je m’attendais… J’ai eu la chance de la passer aux côtés de cet être divin et fabuleux qui est mon petit mari, nous avons vécu tout un tas d’aventures, rencontré tant de personnes exceptionnelles, nous ne pouvons pas nous plaindre, mais juste souhaiter que la santé nous soit chaque jour meilleure et que nous continuions sur la même longueur d’onde, près à découvrir d’autres contrées et d’autres âmes splendides qui nous attendent… Nous avons aussi comme tout le monde connu quelques échecs, mais comme toujours, je dirai qu’il faut rester objectif sur ce qui s’est bien déroulé et ce que l’on a moins bien réussi tout en restant positif et reconnaissant d’avoir eu la possibilité d’essayer et d’échouer ou de se tromper…Soyez fiers d’avoir essayé même si vous avez échoué et restez toujours prêts à rebondir, car comme dit souvent ma mère « seuls ceux qui ne font rien ne se trompent jamais ».

La vie est faite de réussite et d’échecs, je vous souhaite d’avoir la capacité de les affronter avec la même fierté et de vous relever chaque fois que vous tomberez avec résilience parce que c’est là que se cache la véritable réussite.

Soyez indulgents avec ceux qui se trompent, il existera toujours une personne qui pourra devenir votre juge…rappelez-vous que nous vivons tous dans des réalités différentes, essayez toujours d’enfiler les souliers des autres avant de les juger…

Et laissez couler les jugements des autres car encore une fois comme le dirait ma mère (attention minute pas très classe…) « Celui qui parle derrière mon dos parle à mon c.. ».

Sur ce, je vous souhaite une année et une nouvelle décennie pleine de santé, et de capacité à profiter et être reconnaissant des bonheurs que vous vivez aussi petits soient-ils…


Write a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protected by WP Anti Spam

You cannot copy content of Voyage au bout des mots