oct. 172018

Si vous êtes traducteur indépendant (ou tout autre indépendant travaillant depuis chez lui), ce billet s’adresse à vous. Nous savons tous qu’un des avantages à être son propre patron est la liberté, mais celle-ci peut rapidement se transformer en piège.

En huit ans, j’ai appris à travailler de chez moi sans devenir folle, sans tomber dans la spirale pyjama/pantoufles et à utiliser mon temps au mieux. Je vais essayer de partager quelques conseils avec vous qui pourront peut-être vous aider. 😉

Se fixer des horaires et se débarrasser de son pyjama

Il peut être difficile lorsque l’on travaille à la maison et que l’on n’a pas de comptes à rendre à un supérieur ni de routine (comme prendre les transports) de se fixer un emploi du temps. Il est pourtant important de se fixer des horaires et de s’y tenir.

Travailler à la maison ne m’empêche pas de me lever tôt pour prendre mon petit déjeuner tranquillement, parfois même aller me chercher un croissant ou un pain au chocolat (non pas de chocolatine ici 😊) pour bien attaquer la journée. Ainsi, je peux me mettre en route « doucement » pour ne pas commencer la journée stressée (c’est l’avantage d’être à son compte). Prendre un bon petit déjeuner m’aide à démarrer la journée sur de bonnes bases et pleine d’énergie. Je peux aussi faire de l’exercice au réveil, ce qui me permet d’être plus zen toute la journée.

Mais je pense que c’est à chacun de définir le début de sa journée de travail, nous sommes tous différents, certains n’aiment pas déjeuner, d’autres préfèrent travailler tard le soir, il existe autant de possibilités que de personnes (dans le cas contraire, c’est le monde de l’entreprise 😉).

Comme je l’ai écrit au début, ce qui importe vraiment c’est de se fixer des horaires de travail et de s’y tenir.

Définir un coin bureau

Il est très important d’avoir son propre espace pour travailler. Il faut pouvoir faire la différence entre son espace travail et son espace vie pour que l’un n’empiète pas sur l’autre…

Dessiner son espace de travail selon son goût et ses besoins

On peut aussi arranger son coin travail selon ses goûts. Il est important de s’y sentir bien. Et puis, quand on travaille à la maison, on peut investir dans du matériel ergonomique ou des gadgets qui facilitent la vie et le bien-être. Il y va de notre santé aussi. 😉

Fixer son programme et essayer de s’y tenir

Il faut se fixer un programme à la journée. Autour des projets que vos clients vous soumettent, mais aussi, lorsque c’est plus calme, sur vos projets à venir, votre prospection de clients, etc…

Un conseil dans le conseil qui pourrait presque paraître contradictoire: soyons honnêtes avec nous-mêmes. On n’est pas opérationnel à 100% tous les jours. Il y a des jours où on a une date de remise plutôt large (ce n’est pas une légende, cela arrive vraiment, oui !) et où on a autant de motivation pour notre projet que d’aller chez le dentiste… il faut l’accepter et ne pas avoir peur de bousculer son programme pour pouvoir être plus performant les jours suivants.

Séparer le travail des moments de repas

Bien entendu, les moments de repas doivent être des temps libres, ce sont des temps de pause importants qui vous permettent de souffler, il faut les inclure dans votre programme et éviter de les faire sauter…

Faire des pauses/S’autoriser des Distractions

La chance que l’on a en tant que Freelance, c’est que l’on peut organiser sa journée comme on l’entend. Alors il ne faut pas hésiter à faire une pause quand on en a besoin. Il m’arrive de faire une pause jardinage quand je suis sur un projet chiant lourd et ça me détend. Parfois je sors faire un petit tour au parc, etc. N’hésitez pas, c’est vraiment une chance de pouvoir se le permettre….

Quand la journée de travail se termine, le travail doit s’arrêter

Une fois votre programme de la journée terminé, vous pouvez devez quitter votre espace de travail et reprendre votre temps libre.

Sortir/Sociabiliser

Pour éviter de devenir une ermite en pyjama et pantoufles, j’ai choisi d’être flexible et de ne pas m’en vouloir. Je déjeune avec des ami(e)s. Je vais à des conférences, des expositions, etc. Comme je le disais plus haut, je vais faire un tour… Oui, je ne le répèterai jamais assez, en tant qu’indépendant, vos journées vous appartiennent. Si vous voulez aller faire vos courses quand il n’y a personne dans les magasins ou voir votre amie en pleine semaine, libre à vous tant que votre boulot est fait… Il existe aussi des espaces de coworking où l’on peut se rendre lorsque l’on se sent trop seul 🙂 J’en avais testé un par ici.

Profiter des heures de transport que l’on n’a pas

Les français passent en moyenne 7 h 12 par semaine dans les transports (9 h 35 pour la moyenne européenne). Ce qui fait grosso modo une journée (je sens la petite lueur dans vos yeux). Profitez de ce temps qui vous appartient et soyez heureux. 😉

 


Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protected by WP Anti Spam