Traduire pour les musées, tout un art!

C’est toujours un plaisir de se lever le samedi matin pour la matinale SFT, elles sont toutes plus intéressantes les unes que les autres et je dois dire que celle-ci avait un intérêt tout particulier pour moi, l’art étant l’un de mes domaines préférés :-)

Si je ne m’abuse, je dirais que cette présentation était programmée originalement pour la matinale de septembre, mais elle avait été remplacée par la non moins intéressante thématique Un nouvel élan ou comment se former autrement pour monter en puissance présentée par les traductrices Chris Durban et Laurence Cuzzolin. Elles étaient venues nous parler de l’importance de se former en continu dans nos domaines de spécialité et pas uniquement, puisqu’elles nous avaient parlé d’une formation transversale altMBA conçue par Seth Godin.

Pour en revenir à nos moutons, après mon petit thé et mon croissant,

Matinale sft 26 novembrej’ai pu écouter Benjamin Rouxel, le coordinateur des traductions au Musée du Louvre, nous parler de l’évolution de la traduction au Louvre au gré de la fréquentation internationale (qui varie selon les époques et les évènements), de l’organisation que demande la coordination des traductions au Louvre ainsi que des contraintes de la traduction « muséographique ».

Différentes questions se posent et se sont posées: tous les supports sont-ils à traduire? Pour quel public? En quelles langues? Etc.

Matinale SFT Pont-Neuf

Bref, un thème intéressant et riche pour lequel la centaine de traducteurs (ce thème a fait un carton :-) ) venue tout ouïe l’écouter et se renseigner était, semble-t-il, prête à rester quelques heures de plus… :-)

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protected by WP Anti Spam