juin 252016

Et si entre deux pauses trad on se faisait une petite comparaison pâtisseries ???

Allez quoi, la gourmandise n’a jamais tué personne, sauf votre régime et le gros dans le film Seven…Seven Gluttony Je vous ai épargné la photo du type tout mort avec la tête dans l’assiette de vomi pâtes, ce n’est pas très glam, ça aurait tué l’effet gourmandise… 😀

Je me suis sacrifiée pour vous et plusieurs fois… Normalement, Brad Pitt a tué Kevin Spacey dans le film alors je ne devrais rien risquer de ce côté-là…peur

J’ai donc testé (pour vous bien entendu) les pâtisseries de Michalak et de Cyril Lignac et je dois dire que ça a été orgasmique (presque jusqu’à la nausée, eh oui il ne faut pas abuser des bonnes choses).

Un petit tour du côté de chez Cyril Lignac

Je vais commencer par mon préféré Cyril Lignac.

Dans sa boulangerie/pâtisserie du 12e, on retrouve des classiques comme le Kouign-aman (1,90€), le Baba chantilly vanille Bourbon (5€), les éclairs (5 à 6€), des classiques revisités comme le Paris-Brest (5€), le flan à la vanille Bourbon (3€) et les macarons (1,60€) et des nouveautés comme l’équinoxe (5€) une tuerie qui déchire tout composée d’une ganache à la vanille, un croustillant praliné et spéculoos, un biscuit à l’amande et un crémeux au caramel.

gâteauxéquinoxeéquinoxe 2

La gamme de desserts présentée est le résultat de la collaboration entre Cyril Lignac et Benoit Couvrand ancien de chez Fauchon.

Alliance entre qualité, sobriété et gourmandise

Cyril Lignac et son acolyte ont su trouver un équilibre subtil entre le sucre et le gras pour prendre du plaisir sans trop culpabiliser. J’ai apprécié que ses gâteaux soient moins lourds, moins sucrés et très gouteux.

Cyril L2

Les prix ne sont pas des plus attractifs, mais restent à la portée de tous et sont corrects pour Paris vu la qualité des pâtisseries et des matières premières Valrhona, Domori, L’Or des Prés, etc. Leurs produits de belle origine sont précautionneusement choisis et transformés.

Sa boutique est sobre et élégante un peu à l’image de ses pâtisseries.

La Pâtisserie Lignac

Je ne déserterai pas pour autant nos bonnes boulangeries/pâtisseries traditionnelles, je ne suis pas une fan du luxe et j’aime la diversité… mais une fois de temps en temps c’est vraiment TRÈS sympa 😉

Infos pratiques

• 2 rue de Chaillot – 75016 Paris • 55, boulevard Pasteur75015 Paris • 2, rue de Chaillot75016 Paris • 24, rue Paul Bert 75011 Paris www.lapatisseriecyrillignac.com

Détour chez Michalak dans le marais…

Il y a déjà plus d’un an que nous nous sommes rendus à la boutique de Christophe Michalak, rue de la Verrerie. Et nous n’y sommes retournés qu’une fois… Cette boutique est consacrée à la vente à emporter.

La boutique est plutôt petite, d’un blanc immaculé avec un design assez froid.

Dans la vitrine on trouve les Klassiks (6-8 pers) qui coutent entre 45 et 48 euros : Paris-Brest noisettes du Piémont, Mille-feuille vanille tonka caramel, Tarte chocolat Thé Fruits des bois, etc. Il y a aussi les cakes (4-6 pers) à 24 euros Chocolat Fleur de sel, Caramel pistache amande, etc., les fameuses religieuses caramel beurre salé à 9 euros et enfin les Kosmiks à 7,50 euros.

Qu’est-ce qu’un Kosmik

gâteaux Michalak

Un dessert pâtissier sous forme de verrine fermée. On retrouve beaucoup de recettes classiques de la pâtisserie tels que le Saint-Honoré, le Mille-feuille, le Mont-Blanc, le Paris-Brest, la Tarte au citron meringué, etc.

Nous avons goûté le Kosmik Saint Honoré, le mille-feuille, le Tiramisu et la religieuse au caramel beurre salé et ils sont bons, mais aucune surprise qui puisse justifier les prix pratiqués..

Kosmik

J’aime bien le concept du Kosmik servi dans une verrine c’est assez pratique à déguster dans la rue avec un bémol : ce n’est pas très écolo tout ça…

Impression en demi-teinte

On retrouve une vraie qualité des produits, et les desserts sont bons mais sans plus. Je les ai trouvés beaucoup trop sucrés ce qui les rend vite écœurants. La diversité de produits est intéressante, mais les prix sont beaucoup trop excessifs. On sent qu’on paie le nom/concept et c’est très gênant. Quand on rentre dans la boutique au design un peu froid avec une file d’attente énorme et qu’on retrouve différents livres du pâtissier et l’affiche qui dit que le pâtissier est là tous les jeudis, ça fait un peu Disneyland avec ses produits dérivés à prix excessifs et la sempiternelle rencontre avec Mickey, c’est un peu gênant, on ne sait plus si on vient chercher du gout ou une image de marque… patisserie michalak-verrerie

J’ai vu qu’il y a aussi les cours de pâtisserie non participatifs de 3 heures à 140 euros sans Michalak et pour la modique somme de 300 euros avec lui… j’ai envie de dire Ka-Ching !2 (16)

Si je reste objective deux secondes je dirais que les pâtisseries que j’ai goûtées sont bonnes sans être wouahou avec une retenue sur le côté écœurant et surtout un gros bémol en fonction du rapport qualité-prix… Une petite déception, mais il ne s’agit que de mon avis… 😉 

Infos pratiques
Boutique Christophe Michalak
16 rue de la Verrerie, 75004 Paris

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Protected by WP Anti Spam